Finlande: l’Archipel attend ses touristes étrangers

Article Turun Sanomat (journal finlandais) 18/01/2016

Auteur: Milla Hägg / Version originale

Photo Article Turun Sanomat
Article Turun Sanomat 18/01/2016

 

La ville de Salo souhaite attirer les touristes avec ses magnifiques paysages. L’Archipel espère des visiteurs du monde entier.

Le feu de camp crépite au milieu du parc national du Teijo. Autour de lui sont réunis cinq tours opérateurs européens. Certains d’entre eux organisent des vacances d’aventure, tandis que d’autres des séjours romantiques.

Ce qu’ils ont en commun, c’est le désir de faire découvrir la Finlande à leurs touristes, plus particulièrement l’archipel dans le sud de la Finlande.

– La Laponie commence à être bien connue des étrangers. Un endroit comme le parc national du Teijo reste un secret encore bien gardé, rapporte Maija Pirvola, une représentante de la Ville de Salo.

Le couple italo-français Federica Granata et Alfredo Bluker, dont l’agence de voyages est basée à Nice, se réchauffent près du feu de camp et sirotent un café traditionnel finlandais.

Le couple pense que l’archipel est une destination idéale en été comme en hiver. Leur tournée finlandaise les a portés à Tammisaari, Hanko, Fiskars et Kasnäs.

– Pour moi, la Finlande, c’était la Laponie. Je n’avais jamais entendu parler de cet endroit, dit Bluker.
Granata rapporte que les français sont constamment en quête de destinations exotiques et nouvelles à découvrir. Le couple offre des voyages pour célibataires et pense que l’archipel est une destination idéale pour les pressés Européens.

Le couple était particulièrement intrigué par la manière dont la mer et la terre s’interconnectent ici.

Cet endroit a un énorme potentiel. La zone de l’archipel est unique, dit Granata.

La Laponie est devenue familière pour Charline Pereira Da Vale venue de France. Elle a déjà organisé des vacances sportives dans le parc national de Hossa près de Kuusamo.

En dépit des paysages spectaculaires à Hossa, Pereira Da Vale pense que la Laponie peut lasser le voyageur.

– Les possibilités ici sont vastes : vous pouvez visiter des villes mais aussi pratiquer des activités sportives, dit-elle.

Pour ses voyageurs, elle recommanderait le parc national du Teijo en été. Environ 50 kilomètres de sentiers de randonnée balisés, ainsi que des chalets en libre accès le long du parcours, attendent le voyageur.

Teijo reste inexploré, puisqu’il n’a été déclaré parc national que depuis un an.

– Dans un premier temps, il sera difficile de commercialiser cette destination, mais peu à peu les choses deviendront plus faciles. Les gens sont toujours à la recherche de nouvelles expériences.

© Lennart Holmberg

Ce voyage pour tour-opérateurs européens était organisé par Visit Finland, qui est le ministère du tourisme du gouvernement Finlandais.

La promotion du tourisme consiste avant tout, selon Maija Pirvola de Salo, en une coopération entre différents acteurs: la Ville informe les voyagistes sur les services disponibles localement, et les voyagistes adaptent leurs offres de voyage en fonction de leurs clients.

– La Ville et les provinces n’ont pas la possibilité d’organiser ce type de voyage de reconnaissance pour tour-opérateurs. Cette visite est l’occasion de leur montrer que nous existons, rapporte Pirvola.

Autour du feu qui crépite et des expériences en raquettes, la nature se repose comme si elle attendait quelqu’un.

Alfredo Bluker regarde le haut des arbres enneigés.

Si l’archipel devait être décrit en un mot, lequel serait-il?

– Apaisant. Tout simplement apaisant.